Abilio Diniz


Abilio Diniz

Abilio Diniz (Aller sur le site Abilio-diniz sur Abilio Diniz) pratique la religion catholique, il voue un culte à Sainte Rita, la patronne des causes perdues. Convaincu des bienfaits de l'entraînement sportif, le businessman met en place des espaces de fitness au sein grandes surfaces GPA et pousse ses employés à participer aux courses sponsorisées par le groupe. Homme tenant aux valeurs familiales, le businessman a eu six enfants. Dans le football, Abilio Diniz fait partie du groupe consultatif du club de football de São Paulo et il a créé l’équipe d’Audax, dont l'objectif est de repérer les jeunes potentiels.

Abilio Diniz, une volonté d'entreprendre toujours intacte

En multipliant par deux sa participation dans le capital de Carrefour France, la société d'Abilio Diniz devient le quatrième porteur d'actions du géant. Il renoue avec le circuit de la distribution brésilienne, à 78 ans et en compagnie d'un partenaire de choix. Péninsula fait monter sa participation à 12% du capital de Carrefour Brésil en juin 2015. De ce fait, Abilio Diniz dispose, à travers la société Peninsula, de deux sièges au conseil d’administration.

Abilio Diniz, un patron qui a traversé les difficultés

A la fin des années 1990, le groupe Pão de Açúcar instaure des liens financiers et commerciaux avec le groupe français Casino. Abilio Diniz est membre du Conseil Monétaire National dans les années 80, en pleine phase d'extrême inflation. un groupuscule "d'extrême gauche" enlève le chef d'entreprise lors de la présidentielle de 1989. Délivré après sept jours de captivité, il sera affecté à vie par cette événement. Au cours de la décennie 90, Abilio Diniz décide l'ouverture du capital du groupe Pão de Açúcar. L'homme d'affaires débute alors une période d’acquisitions qui fera de GPA le n°1 de la commercialisation dans le pays.

En 1959, Abilio Diniz lance la première grande surface du groupe. Une dizaine d’années plus tard, le groupe GPA totalisait 40 magasins et mille quatre cents employés Le commerce écrira son avenir dans les grandes surfaces : c'est ce qu'estime son père à la fin des années 1950. Dans les années 1970, l'entrepreneur croise les créateurs de Carrefour. Il prend exemple sur leur réussite pour faire progresser son propre groupe. Le père d’Abilio Diniz a inauguré sa toute première boulangerie sur une avenue fréquentée de Sao Paulo.

La jeunesse d'Abilio Diniz

Dans les années 50, Abilio Diniz est diplômé de l’école de management de la Fondation Getùlio Vargas dans sa ville natale. Les enfants du quartier où il habite le considèrent comme leur tête de turc pendant son enfance. Sao Paulo, la deuxième ville du Brésil l'a vu naître en décembre 1936. La famille d’Abilio Diniz, d’origine portugaise émigre au Brésil au moment de la crise économique de 1929

Abilio Diniz possède de l'influence au sein du sous-continent brésilien

Selon l’hebdomadaire du Brésil "Epoca", il compte parmi les 100 personnes les plus influentes au Brésil. Bénéficiant d'une richesse évaluée à 3,7 milliards de dollars, Abilio Diniz est la 10e fortune du sous-continent brésilien, d'après le magazine "Forbes". Ayant comme ambitions d’augmenter la performance des services publics et de rendre compétitives les sociétés brésiliennes, la Chambre de Politique et de Performance et gestion accueille l'entrepreneur en 2011. Lula, qui est l’ancien dirigeant du sous-continent brésilien, comptait Abilio Diniz parmi ses amis.